Pecunia non olet
N’en déplaise à ceux qui puent le fric, on dit que l’argent n’a pas d’odeur et bien malin celui qui en créera le parfum. Cependant s’il devait en avoir une, ce serait plutôt celle des vespasiennes, soit des relents d’urine, si l’on en croit cet article qui nous raconte l’origine de l’expression « l’argent n’a pas d’odeur ». Alors si le Pt’titSniff® nous en concocte la senteur, espérons que ce sera celle de l’oseille!
Le rose, la rose
Il n’est pas si loin le temps où l’on choisissait de délicats parfums pour nos délicats popotins, et où les publicitaires nous vendaient du PQ aux senteurs multiples et enivrantes. Qui voudrait à présent que son auguste derrière sente la violette, la lavande ou la rose ?
La truffe
Et là bien sûr on parle de la truffe noble et rare, du diamant noir, et non du p’tit museau grumeleux et humide de nos charmants compagnons domestiques. Le saviez-vous, les truffes ont un genre, madame Truffe est plus grande et plus forte que monsieur, elle se révèle bien plus efficace dans le développement des futurs petits Truffe, et elle est même capable d’hermaphrodisme…qu’on arrête de prendre les femmes pour des truffes ! Colette, qui éta
DESSINE MOI UNE ODEUR !
Dans la troisième dimension on pouvait déjà imprimer un objet fonctionnel, une pièce de rechange introuvable, un bijou. Bientôt dans le cinquième sens, celui de l’odorat, on pourra choisir une odeur, la capturer et l’immortaliser en appuyant sur la touche Print… et bien sûr l’envoyer à tous ses contacts. Ça va vous en boucher un coin de narine !
Nez-buleuses et autres comètes
2019 déjà, et notre planète Terre nous en a déjà fait sentir de toutes les couleurs. Et si on allait respirer ailleurs histoire de changer d’air et de chatouiller nos narines de parfums intergalactiques… pas sûr que vous soyez par l’odeur alléchés, mais au moins vous aurez essayé.
C’est la fin de l’année Poil au nez !
On a le droit de se lâcher de s’empiffrer d’avoir un coup dans l’nez de se faire câli-nez de procrasti-nez de se mettre les doigts dans le nez sans se gê-nez de se débi-nez de trai-nez toute la jour-nez jusqu’à la prochaine an-nez Non mais sans décon… !